Vous cherchez comment gagner de l’argent sans investir, il existe des plateformes comme: You2You, Coliweb pour devenir livreur à temps partiel. En vous inscrivant sur ces sites, vous avez le choix entre des milliers de courses. Vous choisissez celle qui vous convient le mieux. Vous pouvez livrer des repas ou des colis à domicile ou au bureau aux clients.
Vous cherchez comment gagner de l’argent sans investir, il existe des plateformes comme: You2You, Coliweb pour devenir livreur à temps partiel. En vous inscrivant sur ces sites, vous avez le choix entre des milliers de courses. Vous choisissez celle qui vous convient le mieux. Vous pouvez livrer des repas ou des colis à domicile ou au bureau aux clients.
Créer un compte Instagram, ajoutez un thème et un motif reconnaissable à votre compte Instagram, prenez des photos HD de bonne qualité, racontez une histoire avec votre compte, créez un blog pour monétiser votre Instagram, créez un e-book et vendez-le sur votre blog (revoyez les notions d’éthiques vues en début d’article). Quelques chiffres : sur 400 000 utilisateurs, 10% achètent 20€ l’eBook = 800 000€.
Pour aller un peu plus loin. Vous pouvez également proposer à vos visiteurs d’opter pour un abonnement qui leur permettre de recevoir par exemple chaque semaine une vidéo sur la spécialité que vous aurez choisi. Un système qui vous permet de toucher tous les mois une coquette somme d’argent mais qui demande encore une fois énormément de constance, de sérieux et d’implications. Implication pourquoi ? Parce que lorsqu’une personne s’abonne, elle s’attend à un contenu riche, constructif, et satisfaisant.​
Mais selon moi, le futur leader parmis Spotify, Deezer ou Music d’Apple, sera celui qui offrira les meilleurs algo de sélection musicale – c’est à dire proposer aux auditeurs de la musique adapté à leurs gouts automatiquement. Utilisant ces 3 services, aucun n’arrive encore à me proposer automatiquement un large choix de musique à mon goût, loin de là même… C’est difficile car il faut prendre en compte la pays, voire la ville de l’auditeur, son âge, ses influences, son expérience musicale, aussi il faut savoir si il écoute quelques chansons par semaine ou alors si il écoute de la musique 3 heures par jour, etc.. Je pense qu’aucun service n’a encore poussé les algos assez loin.
Du point de vue des revenus stricto sensu, il faudrait distinguer la population pauvre des catégories les plus modestes. C’est pourquoi l’Observatoire des inégalités publie les différents seuils, mais utilise dans ses analyses, quand il c’est possible, le seuil à 50 %. Derrière ce débat se profile une façon de comprendre la société. Il en est de même avec les inégalités en général, les travailleurs pauvres ou la fracture sociale, que certains voient « exploser » en France. Exagérer un phénomène social, même avec la meilleure volonté du monde, n’aide pas à le résoudre, bien au contraire. Cela peut galvaniser les troupes des convaincus mais certainement pas mobiliser plus largement. Et au final, c’est le modèle social français qui en pâtit.

Pour aller un peu plus loin. Vous pouvez également proposer à vos visiteurs d’opter pour un abonnement qui leur permettre de recevoir par exemple chaque semaine une vidéo sur la spécialité que vous aurez choisi. Un système qui vous permet de toucher tous les mois une coquette somme d’argent mais qui demande encore une fois énormément de constance, de sérieux et d’implications. Implication pourquoi ? Parce que lorsqu’une personne s’abonne, elle s’attend à un contenu riche, constructif, et satisfaisant.​
Vous pouvez entrer dans l’action. Bien sûr, vous ne serez pas en concurrence avec Pandora et Pinterest. Mais vous pouvez trouver une idée de niche qui répond à un besoin que les gens ont et créer une application qui répond à ce besoin. Il pourrait s’agir d’un calculateur de pourboire, d’un meilleur stockage de photos, d’une liste – avec illustrations – de postures de yoga, de téléchargeurs de podcasts et d’organiseurs … la liste continue.
Ensuite, ça sera le tour des petites entreprises et des agences de votre quartier, lorsque vous êtes assez connu pour vos performances, et l’efficacité des services que vous proposez, vous ne tarderez pas à voir vos revenus mensuels monter en flèche. Il s’agit d’un domaine d’activité qui rapporte beaucoup d’argent lorsque vous savez comment procéder.

Depuis, j'ai connu des années compliquées personnellement avec des séparations, des déménagements, des missions en intérim en tant qu'ouvrier... Mais toujours cette joie de pouvoir continuer à travailler en parallèle au développement de mon entreprise : quel beau métier qui permet de traverser différentes épreuves tout en continuant à créer sa propre liberté.
J’ai invité Benoît du blog Je maîtrise mon argent pour parler d’un sujet pas très drôle… et qui nous a tous touché un jour. Il s'agit du découvert autorisé. Benoît s’y connaît en gestion de budget, je lui laisse donc la place. C’est à toi Benoît. La peur, la honte, c’est ce qu’on ressentait, il y a quelques dizaines d’années, quand notre banquier abordait le sujet. Même si c’était un découvert autorisé, pour tout un chacun, il était hors de question d’en arriver là. On faisait tout pour en sortir rapidement, et le mois suivant, ce n’était plus qu’un mauvais souvenir.  De nos jours, on a l’impression...
×