Si nous étudions spécifiquement le revenu d’intégration au sein du système du droit à l’intégration sociale, nous observons une évolution similaire (tableau 4e). Pendant la période 2003-2008, le nombre moyen mensuel de bénéficiaires du revenu d'intégration augmente avec 2,3 % en moyenne par année. En 2009, le taux de croissance s'élève à 9,8 %, due surtout à la crise économique et financière. En 2011, on observe une légère diminution du nombre mensuel moyen de bénéficiaires d'un revenu d'intégration sociale (-0,7 %). Cette baisse est principalement visible dans les cinq grandes villes (Anvers, Bruxelles, Charleroi, Gand, Liège) (-3,2 %). A partir de 2013 on observe un regain de croissance du nombre de bénéficiaires d'un revenu d'intégration sociale. En 2014, on compte déjà plus de 100.00 bénéficiaires en moyenne par mois. La hausse du nombre de bénéficiaires (+3,7 %) est particulièrement marquée dans les cinq grandes villes et dans les communes de grande taille. En 2015, le nombre moyen mensuel de bénéficiaires a bondi de 13,1 % par rapport à 2014. Cette hausse est à mettre en parallèle avec la limitation dans le temps du droit à une allocation d'insertion professionnelle, devenue effective au 1er janvier 2015.
Avant de passer au point suivant, un mot sur le travail nomade. Car, oui ! qui dit travail à domicile dit possibilité de travail nomade. Alors bien sûr, cela dépend de votre situation familiale, si votre conjoint a un travail salarié ou que vous avez choisi de scolariser vos enfants, vous n’avez pas beaucoup de marges de manoeuvre. Mais si vous êtes célibataire ou que votre conjoint est aussi entrepreneur, que vos enfants sont en bas âge ou que vous êtes prêt à faire l’instruction en famille, tout est possible. Personnellement, c’est mon cas, et même si nous ne sommes pas  une famille de nomades (nous avons toujours besoin d’une ligne internet à haut débit ;-), nous passons les mois d’hiver au soleil comme des oiseaux migrateurs, et le reste des beaux mois de l’année dans notre maison à la campagne.
Si vous n’avez pas entendu parler d’Airbnb, il n’est pas encore trop tard. Airbnb vous permet de louer votre bien sur de courtes ou longues durées et de proposer aux gens des expériences de voyage exceptionnelles. C’est une plateforme communautaire où les voyageurs se présentent et les propriétaires décrivent leurs logements, où les évaluations permettent de rentrer en confiance avec un interlocuteur et surtout, le plus important, où les relations sont réelles, agréables et personnalisées.
« D’autres sites font la promotion de ces solutions miracles en les valorisant afin de percevoir une commission grâce à de l’affiliation (le fait de percevoir pour un site A une commission si l’internaute achète sur un site B en passant par le site A). Bien évidemment, aucun de ces moyens ne vous permettra de gagner concrètement et durablement beaucoup d’argent si ce n’est quelques dizaines d’euros tout au plus. Par contre, ils permettront à ces acteurs de s’enrichir sur votre dos. »
Si vous avez regardé la video, vous comprenez pourquoi vous allez automatiquement diviser par trois votre temps de travail   en travaillant à domicile, à travail équivalent. Vous consacrez minimum 35 heures à votre travail, plus une dizaine d’heures de temps de transports et autres pertes de temps, plus les heures de déjeuner à des heures et lieux contraints,  soit environ 50 à 60 heures minimum de temps consacré au travail même si tout n’est pas du travail. Et tout cela pour 15 à 20 heures de vrai travail efficace à 100%.
Beaucoup de personnes, quand elles partent en vacances, souhaitent que leur maison soit gardée afin d’éviter que cette dernière subisse des désagréments. Ainsi, ces personnes font appelle à des services de gardiennage afin de garder leur maison. Cette méthode vous permettra de gagner de l’argent avec peu d’effort, juste l’entretien courant de la maison. Si vous ne savez pas quoi faire pendant vos vacances, alors n’hésitez pas à proposer vos services de gardiennage sur des sites de petites annonces.
Aujourd’hui, ce sont 3% à 5% des salariés d’une entreprise ayant signé un accord qui font du télétravail. La pratique va être amené à se développer. Il est probable que l’on arrive d’ici quelques années à 10% voire 12% comme aux Etats-Unis ou au Canada. Précisons cependant que tous les postes ne sont pas “télétravaillables” et qu’il faut, pour le salarié des conditions individuelles de logement, d’autonomie, de famille que tout le monde n’a pas.  Une chose est sûre, nous n’atteindrons jamais les 28% de la Suède ou les 34% de la Norvège ! Dans ces pays, il y a d’une part la culture d’entreprise qui n’est pas la même et, d’autre part, des conditions climatiques bien différentes.

Vous pouvez aussi utiliser la méthode de vente sans stock qui consiste à envoyer aux clients des produits directement issus du fournisseur. Vous n'avez par conséquent pas à vous soucier de vous encombrer d'un stock de produits. Jetez un oeil sur les réseaux sociaux et apprenez à identifier les nouvelles tendances d'achat. Trouvez ensuite vos produits sur des sites comme AliExpress, contactez vos fournisseurs et décrivez-leur vos intentions. Créez votre plateforme ou bien utilisez des plateformes comme amazone, eBay... initiez-vous au markéting publicitaire et vendez vos premiers produits en Dropshipping [34].
Les touristes se promènent avec des caméras autour du cou et des portefeuilles pleins de monnaie locale dans leurs poches. Je le fais dans toutes les villes que je visite, j’ai toujours un appareil photo sur moi et de l’argent à dépenser. Il y a toutes sortes de choses à voir dans toutes les villes, de l’histoire à l’architecture, des monuments aux musées, des boutiques aux restaurants !
Savez-vous que chaque achat que vous faites sur la toile peut vous permettre d'avoir de l'argent ? En fait, une partie de vos achats est remboursée grâce à un partenariat établi entre le e-commerçant chez qui vous achetez et le site internet de cashback (l'intermédiaire par lequel vous vous rendez sur la boutique en ligne). Pour simplifier la procédure, la plupart des sites de cashback proposent l'installation d'une "barre de shopping" sous forme d'extension pour les navigateurs. La somme récupérée sur chaque achat est très variable : entre 3 % et 50 % du montant de la commande selon la boutique concernée et le type de produits achetés.
Si écrire ne vous fait pas peur, pourquoi ne pas réaliser un livre électronique pour le vendre avec Amazon ? Alors oui, ce n'est pas à la portée de tous, car en plus d'avoir une bonne orthographe, il faut faire preuve d'imagination (ou avoir envie de partager son talent pour l'écriture d'un guide). Mais les thèmes à aborder sont nombreux et aux choix. Certains "e-books" connaissent un succès remarquable sur la boutique Kindle d'Amazon : ils offrent donc à leurs auteurs des revenus confortables.

Je vous déconseille complètement cette méthode pour gagner de l’argent. Si jamais vous trouvez une entreprise sérieuse, elle vous paiera un salaire misérable pour beaucoup d’heures de travail. Et le problème, c’est que la plupart des offres publiées sont des arnaques pour vous inciter à acheter un système miracle qui vous expliquera comment faire pour vendre ce même système à d’autres gens (donc qui vous explique en gros comment vous vous êtes fait avoir).


Un site d’emploi est une section d’un site web où il y a une liste de postes ouverts dans un domaine particulier et affichés. La section est automatiquement produite par un plugin pour site web, et les jobs qui sont affichés sont choisis sur mesure pour correspondre à votre contenu. Vous gagnez de l’argent à chaque fois que quelqu’un clique sur l’un des jobs listés pour en savoir plus sur l’opportunité d’emploi.

Ce sont des gens prêts à acheter les produits que vous offrez soit par le biais d’annonces, liens d’affiliation dans les billets de blog, ou autre. Pourquoi? Parce que vous avez fourni du contenu gratuit utile. Ils viennent à connaître, aimer, et vous faire confiance. Et c’est exactement ce que vous voulez lire sur votre blog et voir vos messages marketing aussi.
Si vous ne savez pas qui sont Norman et Cyprien, vous venez probablement d’une autre planète. Ces deux jeunes hommes se sont mis devant leurs caméras respectives et se sont filmés en train de commenter l’idiotie des gens ou l’actualité, sur un ton évidemment humoristique voire cynique. Et comme Youtube est gentil, ils se sont vus proposer un partenariat qui leur permet de remporter environ 1 euro pour 1000 vues.
×