Tout le monde peut gagner de l’argent en ligne et arrondir ses fins de mois, et si vous avez déjà assisté à un mooc sur le marketing sur Internet ou à un webinaire, vous verrez que ce n’est pas aussi complexe que ça. Il suffit de cliquer sur quelques boutons, de lancer un logiciel, de suivre quelques consignes et voilà, vous générez des milliers d’euros en un instant. Eh bien, ce n’est pas le cas.
Ceci est également important. La plupart des gens détestent le mot « vente ». Cela les fait grincer des dents comme s’ils venaient tout juste de voir un fantôme. Certaines personnes détestent la vente et le marketing. Eh bien, si vous voulez vraiment faire de l’argent en ligne ou hors ligne... alors vous devez accepter de vendre. Pourquoi ? Parce que sans savoir vendre, vous ne ferez pas de ventes.
D’ailleurs, dans cet article, où la comparaison est faite avec Spotify, on compare les nombres d’abonnés et les chiffres d’affaires. Mais où sont les valeurs des capitalisations ? Celles des investissements ? Et où sont les informations sur les investisseurs, les nombres d’employés et les architectures matérielles ? En rapport avec ce que dit @Fab dans un commentaire précédent, peut-être que les centres de recherche des uns et des autres ne sont pas tous comparables ? Y en a-t-il un chez Deezer ? Sont-ils en partenariat avec de tels centres ? Il paraît que sans « innovation », une entreprise ne va plus bien loin aujourd’hui. J’espère pour Deezer qu’ils se concentrent sur le sujet.
OuiCar ou Drivy vous proposent de louer votre voiture à d’autres particuliers, moyennant rémunération. Si vous utilisez peu souvent votre véhicule, c’est un très bon moyen de gagner quelques dizaines voire centaines d’euros, plutôt que de laisser votre voiture dormir dans un garage. Tout est prévu pour que l’échange se passe dans les meilleures conditions possibles et les contrats d’assurance sont évidemment inclus dans les paiements.
Les jeunes issus de milieux ouvriers sont largement sous-représentés dans l'enseignement supérieur, toutes filières confondues, alors qu'ils représentent près de 30% de cette classe d'âge. Non seulement ils disparaissent au fil des années d'étude, mais dans les filières sélectives comme les classes préparatoires et les écoles d'ingénieurs, ils ne représentent que 6% des effectifs. C'est dans les Ecoles normales supérieures qu'ils sont les moins nombreux : les enfants de cadres sont 20 fois plus nombreux, alors que les enfants d'ouvriers ne représentent que 2,7% des effectifs.
Marre de ces pop-ups qui vous promettent de gagner 347 euros en une heure? Fatigué de ces annonces publicitaires qui vous expliquent (soi-disant) comment devenir riche sur Internet sans connaissances particulières et depuis votre maison? Vous ne savez pas comment gagner de l’argent sans tomber sur une arnaque ? Vous vomissez chaque fois que vous voyez l’expression “argent facile” quelque part?
×