Un business simple et super facile d’entretien c’est tout ce qui touche à l’aquariophilie : par exemple je possède un petit aquarium 50l, très peu d’entretien, les poissons et crevettes se reproduisent très rapidement et facilement, et il suffit de les vendre ! Il y a toujours une forte demande, alors facilement je me fais 40€ par semaine (dès que je publie mon annonce sur leboncoin), suffit juste d’avoir assez à vendre.
Certes, il n’existe pas de remède miracle pour gagner rapidement de l’argent. Vous avez sûrement rencontré des personnes qui ont essayé de vous persuader du contraire. La plupart d’entre elles essaient de vous vendre une idée qui leur profitera ou s’illusionnent simplement (la majorité fait partie de la seconde catégorie). Ceux de la première catégorie vous incitent souvent à acheter des produits et services. Le bon côté c’est qu’il existe des méthodes pour se faire de l’argent rapidement. Mais pas une fortune et pas automatiquement. Il n’est pas impossible de gagner de l’argent dans des délais très brefs, mais encore faut-il savoir comment.
Vous parlez couramment plusieurs langues, vous êtes doués en mathématiques, en informatique ou dans n’importe quel autre domaine? Faites bénéficier le monde de vos atouts. Les sites Superprof, Livementor ou encore Tutor vous permettent de donner des cours particuliers en visioconférence. Si vous visez à rejoindre davantage d’étudiants, vous pourriez aussi créer des cours sur  Udemy, la plus grande plateforme d’apprentissage en ligne avec plus de 13 millions d’étudiants.

Autour de vous, des gens ont besoins d’un coup de main (bricolage, jardinage, soutien scolaire, etc..) ou de matériels. Pourquoi ne pas les aider contre un peu d’argent ? Autre question : vous avez une pièce libre dans votre appartement, ou vous partez bientôt en vacances ? Vous disposez donc d’un complément de revenus potentiels. Il existe des sites vous permettant de proposer vos services ou de consulter des demandes de services.


J’ai invité Benoît du blog Je maîtrise mon argent pour parler d’un sujet pas très drôle… et qui nous a tous touché un jour. Il s'agit du découvert autorisé. Benoît s’y connaît en gestion de budget, je lui laisse donc la place. C’est à toi Benoît. La peur, la honte, c’est ce qu’on ressentait, il y a quelques dizaines d’années, quand notre banquier abordait le sujet. Même si c’était un découvert autorisé, pour tout un chacun, il était hors de question d’en arriver là. On faisait tout pour en sortir rapidement, et le mois suivant, ce n’était plus qu’un mauvais souvenir.  De nos jours, on a l’impression...
×