Pour trouver des missions rémunérées, il vous suffit de vous inscrire sur des plateformes comme: Loonea, moolineo qui font dans le domaine, choisir une mission, l’accepter, effectuer votre mission en prenant des photos et en répondant aux questions qui vous sont posées par le commanditaire. Une fois votre mission conclut vous êtes payé pour le service rendu. Contrairement aux autres moyens de gagner de l’argent sur internet cette dernière à un temps limite pour être effectuée.
Gagner de l’argent en ligne c’est possible et dans cet article, je vais lister 30 sites qui rémunèrent vraiment. Ce sont des sites sur lesquels j’ai déjà gagné et récupérer de l’argent et l’inscription chez eux est gratuite. Pour certains d’entre eux, vous n’aurez pas besoin de vous prendre la tête pour arrondir vos fins de mois, mais pour d’autres vous devriez mettre les bouchés doubles pour empocher de l’argent. Les meilleurs de ses sites sont: Moolineo, Loonea, (tous avec des primes de bienvenues  intéressantes)… Les inscriptions sont gratuites et 30 seconde après votre inscription, vous commencez par gagner de l’argent avec ces sites. Les sites cités dans cet article permettent à des internautes de gagner plus de 200€ de revenus complémentaire tout les mois.
Dans 99% des cas, ce qui a été décrit précédemment est soit une arnaque (vous investissez de l’argent pour rien), soit une omission de détails (on oublie de vous dire que ça prendra beaucoup de temps). Il y a évidemment des ebooks qui valent le coup, ou des blogs qui génèrent vraiment l’équivalent d’un salaire. Mais ce ne sont que des cas de succès parmi tant d’autres d’échecs et d’argent gâché.
J’ai invité Benoît du blog Je maîtrise mon argent pour parler d’un sujet pas très drôle… et qui nous a tous touché un jour. Il s'agit du découvert autorisé. Benoît s’y connaît en gestion de budget, je lui laisse donc la place. C’est à toi Benoît. La peur, la honte, c’est ce qu’on ressentait, il y a quelques dizaines d’années, quand notre banquier abordait le sujet. Même si c’était un découvert autorisé, pour tout un chacun, il était hors de question d’en arriver là. On faisait tout pour en sortir rapidement, et le mois suivant, ce n’était plus qu’un mauvais souvenir.  De nos jours, on a l’impression...
×