Méfiez-vous donc des sites internet qui valorisent le fait de se faire beaucoup d’argent rapidement ou qui vous promettent des solutions pour devenir riche.  De même, soyez vigilent et prenez en compte le retour sur investissement de vos actions dites rémunératrices sur le web (en prenant en compte le temps de travail, l’investissement financier et ce que cela vous rapporte). Les petits jobs du web sont très rarement rentables. Soit vous gagnerez quelques Euros en travaillant de nombreuses heures (le ratio temps de travail/salaire sera bien moins bon qu’un emploi classique). Soit vos coordonnées seront tout simplement monétisées et exploitées. Il n’y a pas de secret pour se faire beaucoup d’argent rapidement ni de solution miracle que ce soit sur internet ou ailleurs. Seuls le savoir-faire, les connaissances, l’expérience et le travail permettent de produire de la richesse. Ces derniers facteurs sont source de gain financier plus ou moins rapides selon les moyens qui y sont consacrés (financiers ou temporels).  A vous de distinguer vos qualités, de les travailler, de les valoriser et de les monétiser !

Les adhésions permettent à vos lecteurs d’accéder à tous vos contenus exclusifs pour une durée limitée en échange de frais qui sont automatiquement re-facturés tant qu’ils n’annulent pas leur adhésion. Avec du contenu premium, les lecteurs achètent l’accès à chaque publication du blog, chaque vidéo, chaque livre en ligne ou tout autre type de contenu à la demande.
J’ai invité Benoît du blog Je maîtrise mon argent pour parler d’un sujet pas très drôle… et qui nous a tous touché un jour. Il s'agit du découvert autorisé. Benoît s’y connaît en gestion de budget, je lui laisse donc la place. C’est à toi Benoît. La peur, la honte, c’est ce qu’on ressentait, il y a quelques dizaines d’années, quand notre banquier abordait le sujet. Même si c’était un découvert autorisé, pour tout un chacun, il était hors de question d’en arriver là. On faisait tout pour en sortir rapidement, et le mois suivant, ce n’était plus qu’un mauvais souvenir.  De nos jours, on a l’impression...
×